Quand j’étais plus jeune, ma grande tante disait que nous avons besoin de sucre pour nous donner de l’énergie. Aujourd’hui, je ne suis pas peut-être d’accord.

De tous les aliments, les féculents sont les plus décriés. Le sucre fait partie du groupe des hydrates de carbone qui peuvent porter des noms différents dont quelques-uns sont : saccharose, fructose, dextrose, sirop de maïs, maltose, galactose, miel et lactose.

Voici deux points de vue, basés sur des recherches scientifiques.  Informez-vous davantage si vous voulez. Bien que l’information provienne du Royaume-Uni, la même chose est de plus en plus vraie en France.

  1. Robert Lustig est professeur de pédiatrie clinique à l’Université de Californie (aux Etats-Unis), spécialiste de l’obésité chez des enfants et un endocrinologue (son domaine d’expertise est le métabolisme humain et la façon dont notre corps  digère la nourriture et la transforme en énergie). Vous pouvez rechercher des vidéos de lui et de son travail sur YouTube.  Lustig dit que sucre devrait être limité légalement de la même façon que l’alcool et le tabac, car tous présentent les mêmes risques pour la santé sous forme de maladies non transmissibles.  Les exemples sont : le diabète, la maladie d’Alzheimer, les maladies cardiaques, la fatigue chronique et l’hypertension artérielle.  La dépression, le besoin chronique de manger et la boulimie ne sont pas des maladies en elles mêmes, mais aussi des effets secondaires de la consommation de sucre.

Le Sucre : Est-ce que quelque chose qui a si bon goût peut être si mauvais pour la santé ?  Regardons de plus près les sucres transformés ou non.

  • 2. Dans leur forme naturelle et non traitée, les sucres sont métabolises (digérés) par le corps car ils sont dilués, distribués et compensés par une combinaison d’autres éléments nutritifs importants. Un exemple de ceci est le sucre des fruits, par exemple le sucre fructose d’une orange. L’orange contient également de la vitamine C et des fibres qui prennent plus de temps à être digérés par le corps, de façon à ce que l’appétit est  plus satisfait.  Par contre, quand le sucre est raffiné, ce processus est déformé et rend le produit déséquilibré. Le coût nutritionnel élevé est que le sucre devient riche en calories, mais pauvre en densité de nutriments.  Cependant, le fait que le sucre raffiné n’est pas plein de nutrition ne le rend pas forcément mauvais pour nous.
Les sucres variés de ma cuisine

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *